Association CLI.M.A. 57-67-68
Identification
 
Nouveau? Créer un compte !
mardi, le 10 SEPTEMBRE 2013
Lettre d'informations n°70 - CLI.M.A. 57-67-68


Nouveautés et informations sur l’association CLI.M.A. 57-67-68,
météo, climato et photo en Alsace-Moselle.


    1] C'est la rentrée, les chroniques du climat à la radio, anniversaires...


Bonjour à tous,

Toute bonne chose à une fin, la période estivale se termine peu à peu, la bienfaisance des vacances aura eu l'avantage de tous bien nous requinquer afin de terminer l’année sereinement.

Finalement un bon cru cet été 2013, après un printemps ‘’morose’’ qui laissait présager le pire pour la belle saison, à lire la synthèse de juillet/août dans nos régions, rédigée par notre spécialiste. 


 

Vous pouvez à nouveau suivre les nouvelles chroniques de Jean en septembre à la radio

Chronique en dialecte Alsacien sur le climat de notre région réalisée par Jean Beck passe sur France Bleu Elsass ondes moyennes ou internet tous les jours du lundi au vendredi à 8h30 et à 14h15.

La première chronique de la nouvelle série passe sur les ondes de Est FM (radio partenaire) : cette fois-ci l’auteur, Jean Beck, part d’un évènement historique régional pour conclure sur la situation climatique de l’époque.

Les horaires de diffusions sont :

Du Lundi au Vendredi à 6h45, 8h20, 11h40, 14h20

Samedi 8h20, 9h20

Dimanche à 9h20


 
Nous souhaitons la bienvenue à Jean-Pierre qui reporte ses relevés depuis Dalhunden dans le Bas-Rhin (drapeau blanc carte) qui se situe non loin de Drusenheim où d’ailleurs nous avons à présent un autre observateur en la personne d’Alexis (alias Alex 67) qui a emmené depuis Gries sa station dans ses cartons de déménagement.

Le maillage devient fin dans ce secteur, merci à vous deux

 


 

Un très bon anniversaire à :

Serge le 18/07 de Zittersheim (67), Monique le 23/07 de Flexbourg (67), Jacques le 26/07 de Krafft (67), Fabien le 04/08 de Gros-Réderching - vice-président, Damien le 11/08 de Monswiller (67), Florian le 11/08 de Metz (57), Arnaud le 30/08 de Sélestat (67) - trésorier, Nicolas le 06/09 de Waltenheim (68), Virginie le 06/09 de Brumath (67)

Jean-Luc


 
    2] Les enfants s'élèvent à un niveau stratosphérique


Les enfants du centre de loisirs de Sarraltroff ont réussi une expérience scientifique exceptionnelle. Hier (09/08), ils ont envoyé un ballon à 30 000 mètres d’altitude pour effectuer, avec succès, des mesures météorologiques.

 

L’expérience scientifique a été couronnée de succès. Hier (09/08), en partenariat entre le Foyer Saint-Hubert de Sarraltroff et l’association Culture et Liberté, les enfants du centre de loisirs du village ont joué aux scientifiques de talent. Avec l’aide de l’association d’éducation populaire Planète Sciences, qui a bénéficié de matériel du Cnes (Centre national d’études spatiales), ils ont envoyé à 30 km d’altitude un ballon rempli à la fois d’hélium et de matériel de mesure élaboré. Le lancer, dans atmosphère d’excitation de participer à un tel projet mais aussi de crainte que le ballon n’atteigne pas ses objectifs, s’est déroulé à 10 h 30 sur le stade de Sarraltroff. La baudruche de 4 mètres de diamètre a été gonflé par 5 m3 d’hélium, pendant que la dizaine de petits scientifiques la maintenait le temps de son remplissage.

 


 

Une mini-caméra

 

Le lancement s’est fait comme prévu, le ballon entraînant avec lui dans les airs un parachute et une nacelle. « Elle contient des capteurs pour mesurer la lumière, le son et la pression, signale Noémie, 10 ans. Il y a aussi des ballons de baudruche

gonflés différemment pour voir les évolutions de pression, mais aussi un thermomètre mini-maxi. » Un traqueur GPS et un ordinateur collectant les données figurent aussi sur la liste des équipements.

Une mini-caméra, programmée pour se détacher après 45 secondes de vol, s’est aussi envolée avec le ballon. « Elle s’est détachée à 300 mètres de haut, explique Laurent Costy, spécialiste de Planète sciences. Ça fera un beau  souvenir aux enfants. Le ballon monte à 4 mètres par seconde. Il doit atteindre 30 000 mètres d’altitude. À cette hauteur, il mesurera 12 mètres de diamètres et explosera. Un parachute l’accompagnera jusqu’au sol, où nous comptons le récupérer. D’après nos calculs , il devrait atterrir près d’Ingwiller. »

 

La nacelle récupérée aujourd’hui

 

Vers 15 h, la nacelle a donné signe de vie. « Nous savions qu’elle avait atterri, à 20 km de l’endroit prévu, près d’Haguenau, assure André Rabin, président du Foyer Saint-Michel. Une dame nous a appelés car elle l’avait trouvée dans son jardin.

Nous la récupérerons demain (aujourd’hui, NDLR), et nous analyserons les résultats avec les enfants.

Cette expérience, commencée la semaine dernière, est une réussite totale. »

 

Jean-Luc (source RL du 10/08)


 
    3] Le bilan des mois de juillet et août dans nos régions


Bilan climatique des mois de Juillet et Août 2013 en Alsace et en Lorraine

L’été météorologique 2013 (qui prend en compte statistiquement les mois les plus chauds de l’année) s’est achevé le 31 Août dernier. L’été calendaire se prolongera encore jusqu’au 22 Septembre à 21H43 UTC et il nous le rend bien en ce début du mois de Septembre avec la persistance des conditions estivales.

Pour en revenir à notre été 2013, statistiquement parlant un printemps froid, comme ce printemps dernier, avait peu de chances d’être suivi par un été chaud, certains médias avaient d’ailleurs pronostiqué ouvertement une saison estivale maussade et fraîche voire même pour d’autres une année 2013 sans été, rien que ça ! En sachant qu’il est déjà très difficile, malgré les technologies actuelles, de prévoir le temps au-delà de 8 à 10 jours. Au final tout ceci n’aura été que pure fantaisie ou un pari pris ouvertement par certains car Dame météo a vite déjoué en Juillet et en Août toutes ces prévisions et statistiques, et ceci pour le plus grand bonheur des vacanciers.


 

Juillet 2013

Globalement donc le mois de Juillet aura été très ensoleillé, chaud et sec en dehors de quelques orages assez désorganisés.  Ce mois très estival, digne d’une carte postale, relève une anomalie positive des températures de l’ordre de 2 à 4° selon les stations. La journée la plus chaude aura été le 27 Juillet.

Les extrêmes du mois des stations de plaine :

 

Températures minimales

 

Température minimale absolue et jour : 6.3° à Wimmenau et à Brumath le 1

La température minimale la plus élevée et jour : 22.8° à Saverne le 27

Nombre de jours avec Tn<=0°C : /

Nombre de jours avec Tn<= -5°C : /

Nombre de jours avec Tn< = -10°C : /

 

Températures maximales

 

Températures maximale absolue et jour : 38.8° à Schwobsheim le 27

La température maximale la plus froide et jour : 18.7° à Wimmenau le 3

Nombre de jours avec Tx<=0°C : /

Nombre de jours avec Tx>=25°C : 27 Jours à Schiltigheim

Nombre de jours avec Tx>=30°C: 12 Jours à Monswiller


 

PLUVIOMETRIE

 

Les extrêmes du mois:

 

Cumul minimal de précipitations : 14.9mm à Beblenheim

Cumul maximal de précipitations: 60mm à Jarny

Nombre de jours avec précipitations: 10 Jours à Gros-Réderching

Quantité maximale de précipitations en 24 heures : 21mm  à Gros-Réderching le 23


 

ENSOLEILLEMENT

 

242 heures à Schowbsheim

247 heures à Corny-sur-Moselle

281 heures à Réding

297 heures à Sarrebourg

 

AUTRES STATISTIQUES ABSOLUES DU RESEAU CLIMA

 

Nombre de jours avec neige : /

Nombre de jours avec grêle : 1 Jour à Gros-Réderching

Nombre de jours avec orage : 4 Jours à Haegen, Jarny, Corny-sur-Moselle et à Saverne

Nombre de jours avec brouillard : 1 Jour à Haegen, Jarny et à Corny-sur-Moselle

Nombre de jours avec verglas : /

Nombre de jours avec inondation : /

Rafale de vent maximale : 70.8km/h à Jarny le 27


 

 

Août 2013

 

Le mois d’Août aura été estival avec encore de très grosses chaleurs durant la première décade, cette troisième vague de chaleur de l’été (après l’épisode de fortes chaleurs survenu au mois de Juin) aura été quasi aussi intense que celle intervenue lors de la dernière décade du mois de Juillet. La journée la plus chaude aura été le 2 Août. L’ensoleillement aura encore été très généreux sur notre région et les orages sont restés peu nombreux. A noter le retour d’une chaleur plus raisonnable et beaucoup plus agréable à partir du 8 Août mais en contrepartie certaines nuits déjà fraîches nous ont rappelé que l’automne n’était plus si éloigné que ça, souligné d’ailleurs par quelques journées maussades et fraîches intervenues lors de la dernière décade.

Les extrêmes du mois des stations de plaine : 

 

Températures minimales

 

Température minimale absolue et jour : 5.6° à Réding le 15

La température minimale la plus élevée et jour : 24.1° à Schiltigheim le 3

Nombre de jours avec Tn<=0°C : /

Nombre de jours avec Tn<= -5°C : /

Nombre de jours avec Tn< = -10°C : /

 

Températures maximales

 

Températures maximale absolue et jour : 37° à Monswiller le 2

La température maximale la plus froide et jour : 16.7° à Gros-Réderching et à Jarny le 26

Nombre de jours avec Tx<=0°C : /

Nombre de jours avec Tx>=25°C : 21 Jours à Beblenheim

Nombre de jours avec Tx>=30°C: 6 Jours à Schowbsheim

 


 

PLUVIOMETRIE

 

Les extrêmes du mois:

 

Cumul minimal de précipitations : 47.1mm à Kintzheim

Cumul maximal de précipitations: 109.2mm à Saverne

Nombre de jours avec précipitations: 14 Jours à Haegen

Quantité maximale de précipitations en 24 heures : 50.6mm à Schwobsheim le 24


 

ENSOLEILLEMENT

 

202 heures à Réding

209 heures à Sarrebourg

226 heures à Schowbsheim

 

AUTRES STATISTIQUES ABSOLUES DU RESEAU CLIMA

 

Nombre de jours avec neige : /

Nombre de jours avec grêle : 1 Jour à Gros-Réderching

Nombre de jours avec orage : 6 Jours à Kintzheim

Nombre de jours avec brouillard : 4 Jours à Jarny

Nombre de jours avec verglas : /

Nombre de jours avec inondation : /

Rafale de vent maximale : 57.9km/h à Gros-Réderching le 6

 

Toutes ces statistiques sont uniquement basées d’après les stations qui ont posté un mois de relevé complet.

 

Fabien


 
    4] Les photos d'ailleurs...


Le coup de cœur de la rédaction

Juillet

Cumulonimbus, photo de Vonguckel à Causse de Blandas (Gard) le 17/07/13 à 14h40


 

Lac d’Annecy, photo de Jean Beck à Annecy (Haute-Savoie) le 23/07/13 à 13h00


 

Août

Cité médiévale, photo de Fabien 57 à St Bertrand de Comminges (Haute-Garonne) le 11/08 à 17h30


 

Plein été sur la vieille ville, photo de Jean Beck à Annecy (Haute-Savoie) le 13/08 à 11h30


 

Beau temps, photo de Vonguckel au Gorges de la Vis (Hérault) le 15/08 à 17h30


 
    5] Le parfum d'après la pluie décrypté


La terre est sèche. Soudain, une goutte s’écrase sur la terre chaude. Une deuxième. Et l’averse arrive tout entière. Quelques minutes plus tard, l’eau semble ravalée par les nuages. Puis plus rien. Enfin si, des odeurs délicieuses s’exhalent des feuilles, de la terre, du bois. Ce parfum d’après la pluie, si difficile à décrire, nous sommes nombreux à l’aimer. Parce qu’il est inscrit dans notre mémoire inconsciente comme le signe d’une survie possible, avancent des anthropologues.

 

Des scientifiques ont analysé ces molécules odorantes qui charment nos narines depuis l’enfance. En 1964, deux géologues australiens, Bear et Thomas, les ont identifiées et baptisées pétrichor. Le terme a été formé à partir du grec petros signifiant pierre et ichor désignant le sang des dieux dans la mythologie grecque.

 

Le pétrichor désigne le liquide huileux secrété par certaines plantes, puis absorbé par les sols et roches argileux pendant les périodes sèches, et qui, après la pluie, dégage une odeur caractéristique en se combinant avec la géosmine. Cette dernière est le composé organique d’origine microbienne (des septomyces coelicolor) formé avec l’humus, et qui donne une odeur et un goût de terre à ce qu’elle contamine, par exemple le vin ou l’eau potable. On y retrouve des traces olfactives de betterave rouge, de champignon, de moisi, de décomposition, qui peuvent donc être ressenties dans l’odeur d’une pluie d’été. L’ozone, et ses nuances chlorées, est un autre composant de ces fragrances. Il provient d’une interaction entre différentes molécules de l’atmosphère, bousculée par la pluie ou l’orage. Le contact de l’eau sur le substrat chaud et sec provoque l’évaporation qui nous permet de sentir ces combinaisons aromatiques.

 

Le parfum de la route mouillée et rafraîchie par l’averse est également caractéristique. L’ozone se combine avec le pétrichor et des aromatiques du bitume, pour produire cette odeur singulière, douce et âcre, aimée par les uns et détestée par les autres. Généralement ce qui fait qu’une odeur nous fait réagir, c’est la mémoire, et le souvenir que l’on associe à cette odeur. A la manière des madeleines de Proust.

 

Jean-Luc (source 7 hebdo)


 
    6] Juillet et août à Haegen, le bilan


Juillet 2013 : un mois exceptionnel !

Avec 23,1° de moyenne générale, c’est le deuxième mois de juillet le plus chaud depuis le début de mes relevés en 1961! Juillet 76 (21,2°),  juillet 83 (22,3°),  juillet 94 (22,9°),  juillet 2003 (21,6°) et juillet 2010 (22,3°) sont battus…mais juillet 2006 avec 25° est inaccessible; la moyenne d’un mois de juillet est de 19,3° mais elle n’a été que de 15,8° en 1966! Tous mois confondus juillet 2013 arrive en troisième position, dépassé en plus par août 2003 (24,7°) mais juste devant juin 2003 (23°). Mon record absolu de 36,5° (le 27 juillet dernier) est ma septième température la plus chaude jamais mesurée après les 37° du 26/07/83 et 5 autres maximas (entre les 5 et 12 août 2003), dont le record absolu de 37,6° le 09/08/2003; en moyenne la température maximale est de 32,1° en juillet, mais en 1970 elle n’a pas dépassé  28°.

J’ai eu 25 jours d’été, la moyenne est de  15,5 mais il y en a eu 27 en 1983 et 1994, 29 en 1995, 30 en 2006 (record), « seulement » 20 en 1976 et 4 en 1966 (autre record)….La température a dépassé le seuil des 30° (jour de canicule) à 9 reprises comme en 1964, (12 en 2010 et 1991, 14 en 1976, 16 en 1983 et  1994), le record est de 17 en 2006, la moyenne étant de 4,7 ; enfin il n’y en a eu aucun en 1963, 1968, 1970, 1974, 1981 et 2000. Le seuil des 35° a été dépassé une fois comme en 1964, 1984, 1991, 1995 et 2010 mais deux fois en 1983 et trois fois en 1976 (en moyenne cela n’arrive qu’une fois tous les cinq ans, mais c’est arrivé huit fois en août 2003!).

Il n’y a eu que 6 jours de pluie (moyenne 13,3 records aucun en 1964 et 22 en 1965!), 4 jours d’orage (moyenne 5,4 records aucun en 1964 et 10 en 1995); en tout il n’est tombé que 23 mm de pluie, c’est mon total le plus faible en juillet depuis le début de mes relevés en 1993 (moyenne 70 mm mais un record de 157 mm en 2009), si bien que depuis le premier janvier l’excédent de précipitations du printemps est annulé, il manque même 7 mm (442 mm au lieu d’une moyenne de 449 mm !).


 

 Août 2013 : un beau mois estival

C’est mon huitième mois d’août le plus chaud depuis 1961 (à égalité avec août 2004), sa moyenne générale est de 20,6° (moyenne 18,8° records 24,7° en 2003 et 16° en 1966) ; les 7 mois d’août plus chauds se situent tous entre 1991 et 2012. Mon maximum absolu de 36,1° enregistré le 2, n’a été dépassé (en août) qu’en 2003 (mais à 6 reprises !) ; moyenne 31,4° records 37,6° en 2003 et 25,7° seulement en 2006. Mon minimum absolu a été de 11,4° (moyenne 8,1° records 3° en 1978 et 1980, et 12,6° en 2000).

Août 2013 est tout à fait normal dans bien des domaines, ainsi il y a eu :

-  14 jours d’été (moyenne 14 records 28 en 2003 et 2 en 2006

-  3 jours de canicule (moyenne 3 records 14 en 2003 et aucun à 13 reprises

-  1 jour de brouillard (moyenne 1 record  5 en 1977)

-  5 jours d’orage (moyenne 5 records 10 en 1985 et aucun en 1998)

-  14 jours de pluie (moyenne 13 records 26 en 2006 et 5 en 2003)

-  1 jour où la température a dépassé 35° (moyenne 1 tous les 3 ans, record  8 en 2003)

-  68 mm de pluie (moyenne depuis 1993 : 63 mm, records 138 mm en 2010 et  23 mm en 2003

Charles


 
    7] Les photos de juillet et août retenues par le jury


En ce mois de juillet très chaud, quelques éclairs ont émaillé le ciel. La nature est au maximum de son éclat !

Nos reporters ont su saisir ces instants magiques.

 

Yves


 
1) Une belle piste cyclable, lieu après Lutzelbourg vers le plan incliné le 18/07/13 à 08h20 auteur Vendredi

 

2) Eclairs à domicile, lieu Sélestat le 23/07/13 à 19h50 auteur Arnaud 67


 

3) Eclairs de chaleur, lieu kintzheim le 27/07/13 à 23h50 auteur Arnaud 67


 

4) Une belle balade, lieu la vallée des éclusiers le 18/07/13 à 08h40 auteur Vendredi


 
5) Le canal "fume", lieu près de Stambach le 22/07/13 à 08h00 auteur Vendredi

 

6) Cumulus, lieu kintzheim le 25/07/13 à 18h10 auteur Arnaud 67


 

Au mois d’août,

Le ciel nous montre ses différentes facettes immortalisées par Fabien notre vice-président et Arnaud notre trésorier, ne voyez là aucun privilège de la part du jury qui est impartial.

Bravo à vous tous pour vos clichés de ces deux mois d'été.

Jean-Luc  


 

1) Ciel variable, lieu Gros-Réderching le 19/08/13 à 18h00 auteur Fabien 57


 

2) Arc en ciel, lieu kintzheim le 26/08/13 à 18h00 auteur Arnaud 67


 

3) Averse orageuse, lieu Sélestat le 12/08/13 à 20h30 auteur Arnaud 67


 

4) Nuageux, lieu Sélestat - Illwald le 28/08/13 à 19h00 auteur Arnaud 67


 

5) Un jeune brocard, lieu Sélestat - Illwald le 28/08/13 à 19h30 auteur Arnaud 67


 

6) Cumulus, lieu kintzheim le 19/08/13 à 17h40 auteur Arnaud 67


 
    8] Ouvrez les fenêtres


Le renouvellement de l’air est une condition sine qua non pour l’hygiène de votre intérieur. La température et l’hygrométrie ambiantes jouent aussi un rôle non négligeable.

 

Vivre sainement, c’est manger équilibré et faire de l’exercice physique. Mais c’est aussi respirer un air de qualité. Que vous viviez en ville ou à la campagne, quelques stratégies simples vous permettront d’entretenir une atmosphère la moins polluée possible dans votre logement.

 

La première règle à suivre pour maintenir un air de qualité dans votre habitation est… d’aérer. Simple et naturel en été, ce geste doit également être effectué en hiver. Par n’importe quel temps en effet, il est conseillé d’ouvrir ses fenêtres au moins deux fois par jour, matin et soir, une dizaine de minutes. Vous renouvellerez ainsi l’air ambiant. Bien sûr, afin d’économiser de l’énergie en hiver, éteignez ou baisser le plus possible vos appareils de chauffage situés à proximité des fenêtres.

 

« Ni trop chaud, ni trop froid, ni trop sec, ni trop humide, c’est la règle pour assurer de bonnes conditions d’hygiène et de confort », rappelle l’Association pour la Prévention de la Pollution atmosphérique. La température idéale se situe entre 16° et 22° selon les pièces – entre 18° et 20° dans les chambres, par exemple – et le taux d’humidité doit être compris entre 40 % et 60 %. Or, « la quantité d’eau évaporée dans un logement est de 10 à 20 litres par jour à cause de la respiration humaine, de la cuisine, de la douche… », poursuit l’association. Alors, pour éviter que l’air de la maison soit trop sec ou trop humide, installez donc un thermomètre et un hygromètre.

 

En outre, une température inférieure à 20° réduit la prolifération des microbes et acariens. Ces derniers, causes de nombreuses allergies, colonisent la literie, les moquettes, les tapis et les tissus et adorent l’humidité et la chaleur. Pensez donc à renouveler régulièrement l’air de votre intérieur, pour le bien-être de toute la famille !

 

Jean-Luc (source 7 hebdo)


 

Un grand merci à nos contributeurs et aux membres du jury photos

Merci de nous avoir lu, la rédaction