Association CLI.M.A. 57-67-68
Identification
 
Nouveau? Créer un compte !
samedi, le 10 AVRIL 2010
Lettre d'informations n°33 - CLI.M.A. 57-67-68


Nouveautés et informations sur l’association CLI.M.A. 57-67-68,
météo, climato et photo en Alsace-Moselle.


    1] Les nouvelles de l'association


Coup de projecteur avec notre ami passionné d’Astronomie. 

Vénus et Mercure.
Après une belle journée, le ciel est resté très pur en début de soirée, permettant l'observation à l'oeil nu des planètes Vénus (à gauche, improprement appelée "étoile du berger") et Mercure (rarement aussi facilement observable) photo prise le 06.04.2010 à 21h00 dans la localité de Waldhambach par Alain Deichel.

Joyeux Anniversaire à Jérôme de Molsheim (67) et René de Barembach (67) qui ont eu une bougie supplémentaire sur le gâteau au mois de Mars.


 

____________________________________________________________ 

Voici le résultat des votes ouvert à tous concernant la plus belle photo de l'Année 2009


 
1er) Aprés la neige.... la lune à Wimmenau, photo de Jean BECK le 12.02.09 (08h10)

 
2éme) Ciel chargé à Illkirch-Graffenstaden, photo de René SARTHER alias René du 67 le 04.09.09 (16h00) 

 
3éme) Un peu de fantaisie dans le ciel à Bouxviller, photo de Jean BECK le 03.12.09 (08h10)

 
Félicitations aux heureux lauréats qui je pense auront l'occasion de fêter ça lors d'une prochaine rencontre avec l'association.

 
    2] Le saviez-vous?


La structure de l'atmosphère

Les météorologues divisent l'atmosphère en couches en fonction de la température qui diffère selon l'altitude et donc de la composition gazeuse.

La plus élevée, l'exosphère, culmine à environ 700 Km. A sa limite, les gaz les plus légers (surtout de l'hydrogène) s'évaporent dans le vide. Au-dessous se trouve la thermosphère, où l'oxygène chauffé par les radiations solaires fait grimper la température jusqu'à 15000°c. La strate suivante est la mésosphère qui absorbe peu les rayonnements solaires. Sa température décroît avec l'altitude jusqu'à la mésopause où elle peut descendre à - 90°c. La stratosphère s'étend au-dessous. Les températures y sont uniformes ou augmentent avec l'altitude. Le réchauffement est dû à l'absorption des ultraviolets par l'ozone. La troposphère est la couche la plus basse. Elle recouvre la surface terrestre sur une épaisseur de 10 à 18 Km, selon le relief, et concentre 75% des gaz atmosphériques. C'est là que les systèmes météorologiques se développent. Elle est également caractérisée par des températures qui peuvent chuter à - 80°c dans sa partie supérieure. Comparée à la "stable" stratosphère, la troposphère est agitée, car l'air chaud tend à s'élever à travers l'air froid qui se trouve au dessus.

Extrait du livre > La météo (Gründ)

Jean-Luc  


 
    3] La sècheresse


Ce qui fait d'un désert une étendue « désertique », c'est le manque d'eau de pluie, ce qu'on appelle la sècheresse. Officiellement pour qu'une région soit déclarée désertique, il faut que les précipitations soient inférieures à 254 mm par an. Un temps sec de cette sorte transforme un tiers de notre planète en désert où il est très précaire pour l'homme de s'installer et d'y survivre.

 

Le Sahara est le désert le plus chaud et le plus sec ; avec ses 9,1 millions de km2, il est plus étendu que les Etats-Unis (sans l'Alaska et Hawaï); la température la plus élevée relevée dans ce désert est de +58°C en Lybie en 1922. Cela semble contradictoire, mais le plus grand désert au monde est l'Antarctique; celui-ci est couvert de glace et de neige alors qu'il ne tombe pas plus de 127 mm de précipitations annuellement au centre du continent; il est vrai que...

La suite dans la rubrique > Dossier météorologique 


 
    4] Journée mondiale de la météorologie à Metz


AU CŒUR DE LA PASSION !


 
Quelques mots sur notre passage au Centre départemental de la Météorologie de la Moselle (CDM57) auquel Jean-Luc et moi-même étions convié à l'occasion de la journée mondiale de la météorologie le 23 Mars dernier.
Nous étions attendus pour 11H30 en la présence de nombreux bénévoles observateurs des stations climatologiques 57, des officiels de l’armée, des médias ainsi que des clients de Météo France.
Très chaleureusement accueilli par l’ensemble des prévisionnistes avec comme interlocuteur principal Monsieur Daniel Léonard, un ancien, avec qui nous avons échangé longuement.

 

Ce dernier nous a fait visiter les locaux prévisions et nous a fait part de toutes les explications techniques qui vont avec, notamment comment sont réalisées les prévisions par l’intermédiaire des différentes imageries utilisées pour l’observation (radars, satellites), les différents modèles numériques consultés pour les prévisions, les diagrammes et tubes ensemblistes, ainsi que les directives de Toulouse à suivre en cas de situations particulières ainsi que pour la prévision à moyenne échéance, etc... 

Une leçon particulière très pédagogique, rien que pour nous deux, à laquelle nous avons prêté toute notre attention.

A ce même moment là Monsieur Bruno Lacroix, le prévisionniste de service ce jour là, était entrain de rédiger le bulletin départemental de la mi-journée avant d'aller l'enregistrer dans un autre local juste à côté.


 
Puis nous avons rejoint le gros des troupes un étage plus bas, s'en suivait un discours de Monsieur Jean-Louis Rossignol, le très emblématique boss du centre de Metz, qui a fait un bilan météorologique de l'année 2009. S'en suivait une remise de médailles pour certains bénévoles qui font des relevés depuis, 20, 30 voir 40ans pour certains, notamment un agriculteur, un monsieur d’un grand âge déjà, qui gère le poste de Kappelkinger en Moselle.

Puis un peu surpris, Jean-Luc et moi-même nous avons été cités devant l'assemblée et remerciés pour la qualité des observations très utiles à Météo France. En effet il faut savoir que ces observations amateurs sont consultées régulièrement par l’équipe des prévisionnistes à travers les différents sites amateurs, notamment avec comme exemple flagrant une situation à verglas où seul le passionné sur le terrain peut reporter avec précision la dangerosité du phénomène car à ce moment là les cartes, les modèles et les stations automatiques du réseau MF ne sont pas d’une très grande aide pour le prévisionniste, comme nous l’expliquait d’ailleurs très justement Monsieur Léonard.

 

Ceci dit nous avons été remerciés par un cadeau fort bien apprécié, il s'agit d'un livre dédicacé par ses auteurs Monsieur Rossignol et Monsieur Léonard "La Moselle et son climat" aux éditions Serpenoise.

S'en suivait le verre ou plutôt deux verres de l'amitié, durant lesquels nous avons également vu Monsieur Roland ALBERTI, un autre prévisionniste ainsi que le Monsieur qui s’occupe de la gestion du parc informatique, un personnage d’ailleurs très sympathique.

Enfin une journée forte enrichissante parmi une équipe toute aussi sympathique, très chaleureuse, une journée dont nous nous souviendrons longtemps en tant que passionné et nous tenons d’ailleurs encore à remercier toute l'équipe du CDM57 pour leur excellent accueil.
 

Fabien


 
    5] Bilan climatique du mois de Mars


Le mois de mars a été caractérisé par une coupure assez nette entre trois périodes, l'une fraîche, la deuxième qui a été une véritable vague de froid avec de la neige et des gelées assez fortes pour la saison, la dernière plus printanière, avec un temps et des températures au-dessus des normes de saison dans la 2e quinzaine du mois.


 

Le déroulement :

 

Période fraîche du 1er au 4 mars :

Après le passage de la tempête « Xynthia », il a fait très frais, voire froid par endroit au lever du jour, les premiers jours du mois, avec un temps ensoleillé prenant le relais après le passage d’une perturbation peu active d’ONO le 2 mars ; sous l'influence de l'anticyclone « Isidor », bien placé sur la Grande Bretagne, un vent dominant de NE assèche l’air et maintien un temps stable.

 

Vague de froid du 5 au 12 mars :

De l’air froid et humide envahit l’Europe et particulièrement l’Est de la France ; il neige beaucoup le 6 mars sous l’effet de la dépression « Yve » qui se trouve sur l’Allemagne ;  ce manteau blanc va tenir une bonne semaine dans de nombreuses stations. Le froid est vif par endroit en fin de période au matin, jusqu'à -11°C enregistrés dans le Nord de la région, notamment à Réding.

 

 

Redoux lent et progressif du 13 au 17 mars :

Dès le 13 mars les températures remontent vers les normes de saison et des pluies, généralement faibles, tombent en plaine avec le maintien d’air froid en basse couche car le temps, d’abord « mou » et ennuyeux après l’hiver passionnant que nous avons connu, est peu agité du 13 au 14; le phénomène s’amplifie par la suite avec encore de petites gelées matinales dans quelques stations ; la douceur s’accroît le 17 dans un flux bien affirmé de SSO.

 

Bien printanier du 18 au 25 mars :

On a pu assister au premier coup de grande douceur, pour ne pas utiliser le terme de chaleur que tout le monde avait sur la langue après cet hiver froid et long. Ce temps printanier s’est maintenu une bonne semaine avec un mercure flirtant avec les +20° par moments, même si une petite perturbation a gâché un peu l’ambiance le 21 ; très vite une dorsale rétablit les conditions météo agréables avec  des températures dignes d’un mois d’avril en fin de période.

 

Plus agité et plus frais du 26 au 31 mars :

L’influence océanique plus ou moins perturbée caractérise la fin du mois qui est très pluvieuse et même orageuse les deux derniers jours avec le retour d’un flux d’air plus froid, surtout en altitude, mettant en place un temps de giboulées avec grêle, grésil et même de la neige en montagne et par endroit à basse altitude.


 

Conclusion :

 

Sur l’ensemble des périodes (fraîcheur, puis vague de froid, temps printanier ou de saison les 15 derniers jours) donnent des moyennes qui sont quasiment dans les normes pour les températures, avec des écarts plus ou moins prononcés d’une station à l’autre, jusqu’à 1° sous les moyennes de saison sur l’ensemble du mois ; en dehors des stations de la plaine, les gelées ont été assez nombreuses et ont pu atteindre un cumul de 15 jours.

Question pluviométrie, les pluies mais également les chutes de neige ont donné des cumuls grosso modo dans les normes ou légèrement excédentaires ; par endroit, surtout sur le nord de la région, ils ont été en peu supérieurs au moyennes habituelles mais sans grande exagération.

 

Ce mois de mars clôture ainsi un hiver particulièrement intéressant et atypique avec de nombreuses situations de blocage sur l’Atlantique au cours de remontée d’air doux en direction de l’Islande, du Groenland, voire du pôle Nord, coupant longuement le flux « naturel » des perturbations d’Ouest en Est. Cet hiver a duré du 13 décembre 2009 au 13 mars 2010, soit une période de trois mois qui nous a laissé sur une impression d’hiver rigoureux ; en aucun cas nous pouvons définir cet hiver ainsi même si, en décembre, le mercure est tombé localement (un seul jour) sous les -20° et si le nombre de journées sans dégel est assez important; les températures souvent négatives au lever du jour sont restées généralement très raisonnables ! La neige a été bien présente jusqu’en  plaine, en quantité sur les massifs montagneux des Vosges et du Jura qui ont connu une bonne saison de ski ; les cicatrices de l’hiver sont bien visibles : il n’y a qu’à regarder l’état de nos routes.

 

 

Ce qui est certain, c’est que cet hiver a été long, froid sans grands excès et bien marqué par les chutes de neige avec un relent d’hiver « comme dans le temps » comme disent les anciens qui oublient trop souvent les hivers doux et pluvieux qu’ils ont vécu autrefois.

 

Jean BECK


 
    6] Photos du mois de Mars


La baisse du nombre de photos pour le mois de Mars, n'enlève rien à la qualité des prises de vues ! On peut compter sur les passionnés de photos avec le printemps et sa palette de couleurs, pour faire " scintiller " les pixels de nos écrans !
A vos appareils photos !

 
1er) Belle surprise ce matin à Wimmenau parc des Vosges du Nord par Jean BECK le 06.03.10 (09h10)

 
1er ex-aequo) Petit coucou des cigognes à Strasbourg parc de l'Orangerie par René du 67 le 07.03.10 (10h00)

 
2éme) La bise au soleil à Ingwiller par Jean BECK le 05.03.10 (18h10)

 
2éme ex-aequo) Retour de la neige à Plobsheim au lieu dit le Rhinland par René du 67 le 06.03.10 (11h10)

 
3éme) C'est quand même mieux avec le soleil à Wimmenau parc des Vosges du Nord par Jean BECK le 06.03.10 (10h00)

 
4éme) Lever du soleil magnifique à Duppigheim par René du 67 le 17.03.10 (06h50)

 

Nos deux passionnés de photographie et de météo se partagent à nouveau les plus beaux clichés retenus par le jury, Bravo à eux.

Pour le jury, Yves.


 
    7] Remerciements


à Alain, Yves, Jean, Fabien pour leur participation active.

Pour vos articles ou autres...

Contact Newsletter > jl.feltmann@meteo-reding.com