Association CLI.M.A. 57-67-68
Identification
 
Nouveau? Créer un compte !
mercredi, le 10 FéVRIER 2010
Lettre d'informations n°31 - CLI.M.A. 57-67-68


Nouveautés et informations sur l’association CLI.M.A. 57-67-68,
météo, climato et photo en Alsace-Moselle.


    1] Nouvelles de l'association


Avant toute chose nous souhaitons un bon anniversaire à Jérôme notre Webmaster du site ainsi qu'a Gilles de Météo-Cocheren.

C'est avec grand plaisir que nous accueillons depuis le 13 Janvier les relevés d'un passionné de météo du Haut-Rhin de la commune de Beblenheim qui se situe à 6 Km au sud de Ribeauvillé.


 

Ce mois de Janvier s'est terminé dans la neige et le froid, le moins que l'on puisse dire c'est que cet hiver 2009/2010 a été bien marqué de son empreinte et restera gravé longtemps dans nos mémoires.

Qui dit hiver, dit aussi corvée de déblayage des chemins d'accès à sa propriété ainsi que son trottoir et je pense à notre cher Fabien, Vice-Président de notre association, qui avec un cumul au soir du 1er Février de 39 cm de neige à Gros-Réderching dans le Bitcherland comme il aime si bien dire, avait de quoi faire.


 
Ah des nouvelles de Florent alias Vonguckel qui est parti vers d'autres horizons notamment dans les Cévennes à Blandas, il m'envoie une petite photo de son village perché à 650m avec dans le fond le massif de l'Aigoual.

 
    2] Le saviez-vous?


Le Rôle du Télégraphe

Dans les années 1830, le peintre et inventeur américain Samuel Morse mit au point le télégraphe électrique. Ce premier système de communication rapide sur longues distances allait donner naissance à ce qui est devenu aujourd’hui un immense réseau international de centres de prévisions météorologiques.

En 1835, Morse démontra que des signaux pouvaient être transmis par câble, et en 1838, il prouva que l’on pouvait imprimer un message arrivé à destination. Cinq ans plus tard, grâce à des fonds gouvernementaux, les premiers signaux furent envoyés avec succès de Baltimore à Washington.

L’invention du télégraphe permit aussi de transmettre rapidement des observations météo, simultanées, constatées dans différentes régions, vers un central, afin qu’une carte des phénomènes atmosphériques puisse être tracée. Mais avant toute prévision, il était indispensable de rassembler des observations fiables et de les dresser sur une carte.

Jean-Luc 


 
    3] Présentation de la toute nouvelle Station de Waldhambach


                                                     MÉTÉO  EICHELTAL 

              

  

     La station de Waldhambach était jusqu’à présent une station de vrai amateur, fonctionnant avec du matériel très proche de celui du jardinier.

 

Avec la nouvelle année, une avancée sérieuse a été effectuée puisque les relevés de la vallée de l’Eichel sont maintenant effectués par une station météo bien plus sophistiquée :

                                 La   WS 2350   de chez La Crosse Technology.  

Mesures effectuées : 

HEURE – BAROMÈTRE
THERMO INTERIEUR / EXTÉRIEUR
HYGROMÉTRIE INTÉRIEURE / EXTÉRIEURE
AÉROLOGIE - PLUVIOMÉTRIE
NEW : CONNEXION USB + ANEMO A GODETS 

                                  

Observations :

  

L’installation actuelle est encore provisoire, car il s’agit de trouver un bon compromis entre la portée de l’émetteur, les endroits appropriés aux différentes mesures et la protection des divers éléments.

 

Pour l’heure, c’est la position de l’anémomètre qui pose problème. Il faudrait que je l’installe sur un mât car son fonctionnement est actuellement perturbé par des haies et des arbres trop proches.


 

Mais étant située en fond de vallée, je ne pense pas que la station battra des records de force du vent. Je ne rivaliserai pas avec Réding ni avec Lemberg.

 

 Les autres mesures devraient être correctes :

 

-          La température extérieure est prise à 1,5 mètre du sol, dans un pré en terrain découvert,

-          le pluviomètre est situé à proximité, mais il faudra que je me méfie des feuilles mortes,

-          quant au baromètre les valeurs semblent correctes, je l’ai tout simplement étalonné avec les mesures des stations les plus proches de chez moi, donc merci à Gros-Réderching et Wimmenau où officient nos maîtres !

 

La transmission des données s’effectue à distance sans que pour le moment elle n’ait été perturbée par de quelconques interférences.

  

NOTA : J’ai du mal à me séparer du thermomètre mini-maxi de base et du pluviomètre de jardinier. Ils ont prouvé leur efficacité et ils restent en fonction pour dépanner la station en cas de problème.

 

                                                 

 

                      Par Deichel, le 21 janvier 2010, à  WALDHAMBACH  -  67430

 

> Alain me fait dire que des photos sont à venir une fois l'installation complétement finie au printemps, bon courage à toi . 

 

 
    4] Observation d'un Nuage Arc En Ciel


<<< A relire le reportage de notre ami Alain Deichel figurant maintenant dans la rubrique Dossier en page d'accueil du site.


 
    5] Les photos du mois de Janvier


Comme vous le constaterez çi-dessous le mois de Janvier a été riche en photos, une centaine avec surtout plus de 35 sites différents !
Le fil conducteur était la neige, nous rappelant que l'hiver est bien présent, faisant ainsi une entorse au réchauffement.
Bravo à Alain, Jean et René pour leurs photos d'une grande qualité.

 

1er) Beauté éphémère à Waldhambach le 25.01.10 (09h10) par Alain Deichel


 
2éme) Un peu de poésie dans ce monde de brutes à Strasbourg Neudorf le 13.01.10 (12h10) par Jean Beck

 
3éme) Retour du froid et de la neige à Wimmenau Parc des Vosges du Nord le 02.01.10 (12h10) par Jean Beck

 
3éme ex-aequo) Brouillards givrants à Birkenwald le 20.01.10 (14h20) par Jean Beck

 
3éme ex-aequo) Des moutons dépaysés à Rimsdorf le 25.01.10 (15h20) par Alain Deichel

 
4éme) Sentier de la faisanderie à Illkirch-Graffenstaden le 09.01.10 (10h50) par René du 67

 
    6] Un mois de Janvier rigoureux dans le Pays de Bitche


Ce mois de Janvier restera assez remarquable car soumis à un temps fortement hivernal avec seulement un petit répit d’une semaine environ, un hiver qui s’est fait remarquer tant par les quantités de neige accumulées au sol, que par la durée du froid, voire son intensité par moment.

En effet c’est dès le 1er Janvier que le temps hivernal s’est installé dans le Bitcherland.

Une première vague de froid qui a perduré du 1er au 16, même si un  très léger redoux est intervenu vers le 10 permettant aux températures maximales de redevenir très légèrement positives. Durant cette période une première couche de neige s’est accumulée au sol dès le premier de l’an, pas très épaisse dans un premier temps mais avec une épaisseur maximale de l’ordre de 20cm relevés le 13. Durant ce premier coup de froid les gelées ont atteint –10/-12° le 4 et le 5 du moiS, tandis que les autres jours, celles-ci ont été plus modérées.

A noter 11 jours d’affilé sans dégel entre le 2 et le 12.

 

Du 17 au 23 c’est une période de redoux qui s’est installé avec encore quelques petites gelées les nuits et des températures positives en journée qui ont fait disparaître le manteau neigeux, côté ciel ce fût souvent gris et humide ponctué d’épisode de pluie, de verglas ou de quelques chutes de neige tenant encore très temporairement au sol.

 

A partir du 24 et jusqu’à la fin du mois, une nouvelle offensive hivernale s’est emparée de la région avec un temps bien souvent neigeux qui a fini par déposer un épais manteau neigeux qui a dépassé les 30cm dans les tous derniers jours du mois.


 

Petit bilan détaillé Janvier 2010.

 

Températures

************

Normales saisonnières période 1971 à 2000: 1°

Température moyenne du mois: -2.2°

Écart par rapport aux normales saisonnières: -3.2° 

 

Températures minimales

*******************

Normales saisonnières des minimales: -1.2°

Moyenne des minimales journalières: -4.38°

Température minimale: -14.1° le 31/1

Moyenne nombre de jour de gel de 1971 à 2000: 17.4

Nombre de jours avec des gelées: 28

 

Températures maximales

********************

Normales saisonnières des maximales: 3.1°

Moyenne des maximales journalières: 0.03°

Température maximale: 5.5° le 17/1

Nombre de jours sans dégel : 15

 

 

Précipitations

*************

Normale pluviométrie de 1971 à 2000 : 70mmCumul de précipitations du mois: 39.2mm

Écart par rapport à la moyenne : -30.8mm

Nombre de jours de neige: 23

Nombre de jours de grêle ou grésil: 3

Nombre de jours de brouillard: 10

Nombre de jours de verglas: 9

Nombre de jours avec Neige au sol :24

Nombre de jours d’affilée avec Neige au sol: 16jours du 1/1 au 16/1 et 8jours du 24/1 au 31/1

Hauteur de neige maximale et jour: 30cm le 31

 

 

Petit comparatif des relevés de la station avec les mois de Janvier précédents :

 

JANVIER

Température

moyenne du mois

Ecart par rapport

à la

normale

Température

minimale

Température

maximale

Nombre de jour avec gelée

Nombre de jour sans dégel

Nombre de jour avec neige

Nombre de jour avec neige au sol

2010

-2.2°

-3.2°

-14.1°

+5.5°

28

15

23

24

2009

-1.4°

-2.4

-12.9°

+9.3°

28

10

9

14

2008

+3.9°

+2.9

-4.6°

+14.2°

16

2

3

2

2007

+4.7°

+3.7

-8.7°

+13°

8

1

3

2

2006

-1.3°

-2.3

-8.5°

+5.9°

21

7

10

7

 

Donc un mois de Janvier bien froid, le plus froid depuis que je fais des relevés avec la VP2 mise en service en Octobre 2005, côté neige ce fût pas mal et certains disent qu’il faut remonter 25 ans en arrière pour retrouver un enneigement équivalent à celui de cette année.

 

Fabien

 

 
    7] Les indices de l'AO et de la NAO


<<< A lire les explications sur la différence entre l'AO et la NAO par notre Président Jean Beck dans la rubrique Dossier en page d'accueil du site.


 
    8] Bilan du mois de Janvier


Janvier 2010 est un mois au caractère hivernal bien marqué mais sans grands excès du côté des températures; la neige bien présente dès les basses altitudes a donné une couleur bien sympathique aux paysages de notre région et la montagne a bénéficié d'un temps propice à la pratique des sports d'hiver.

 

Déroulement :

 

Du 1er au 13 janvier 2010 : la 2e vague de froid de l'hiver

 

Le froid s'amorce le 1er jour de l'année, en soirée, avec l'arrivée d’air polaire drainé par une dépression centrée sur le nord de l'Europe, et ceci de manière durable; la neige finit par tomber ça et là en faible quantité. Le vent encore orienté à l'Ouest jusqu'au 3, tourne à l'Est puis à l'ENE avec un froid qui s'intensifie au fil des jours jusqu'aux 5 et 6 janvier. La neige continue de « floconner » depuis le 2 puis devient plus tenace à partir du 6 janvier.

 

Les températures restent négatives dans de nombreuses stations d'une manière durable surtout à partir du 4 janvier...... le retour à des températures positives en journée se fera seulement le 13 janvier. Le ciel souvent couvert et la chape de grisaille empêchent le mercure de plonger durant la nuit mais aussi de se réchauffer en journée. Le 8 janvier c'est la dépression « Daisy » qui se trouve sur le Sud de la France qui nous renvoie ses retours d'Est qui ne donnent finalement pas les quantités de neige escomptées. Dès le 13 une tentative de redoux nous apporte neige et verglas, la cause étant la dépression « Ela » responsable du front occlus passant sur notre région.


 

Du 14 au 23 janvier 2010 :  un redoux limité et un temps « mou »

 

Le redoux intervient progressivement avec encore du verglas dans un conflit de masses d'air, le froid provenant du Nord et rentrant dans de l'air plus doux sur notre région. Dès le 15 janvier nous nous trouvons dans un marais barométrique. Les températures maximales du mois se situent les 17 et 18 janvier, alors que la dépression « Ela » nous envoie un nouveau front occlus : la neige finit par fondre totalement mais il continue de geler faiblement dans beaucoup de stations au petit matin ( sauf dans les agglomérations de la plaine) car l'anticyclone centré sur les Alpes nous maintient un temps calme. Une ondulation qui traverse notre pays occasionne ensuite un temps maussade sur notre région avec l'arrivée d'air froid en basses couches à la fin de la période.

 

Du 24 au 31 janvier : temps de nouveau plus froid

 

Le 24 janvier la dépression « Ina » sur la mer du Nord est responsable de l'arrivée d'un nouveau front occlus occasionnant un passage pluvio neigeux; dès le 25 l'anticyclone russe draine de l'air beaucoup plus froid sur la région pour terminer le mois en beauté avec de nouvelles neiges, parfois mêlées de pluie, notamment les 24,26 et 29 janvier; le 28 une perturbation neigeuse venue par le nord  donne une bonne couche de blanc à la région. En toute fin de mois le mercure plonge de nouveau et la couche de neige s'épaissit à toutes altitudes et s'impose momentanément également en plaine à cause de la dépression « Lali » au large de la Norvège qui permet à de l'air polaire de glisser sur la face Est de l'Anticyclone Atlantique bien campé sur l'océan.


 

Les constats :

 

Le mois de janvier  2010 a été très peu ensoleillé, c’est un premier constat : la couverture nuageuse a été souvent pesante et les grisailles de basse couche très présentes surtout sur le nord de la région.

 

Le 2e constat c’est que les températures sont assez basses. Les températures moyennes sont de 2 à 3° inférieures aux normes mais beaucoup moins qu’en janvier 2009 et presque autant qu’en  janvier 2006. Bien sûr si l’on compare ces moyennes à celles de  janvier 2007 (très, très doux) on a presque 7° d’écart.

Pour comparer ce qui est comparable, on va le faire avec le 1er mois des années 2006 et 2009, les plus froids de la période proche : la moyenne des minimales est la moins basse en 2010, ceci est en partie dû à la couverture nuageuse  et aux grisailles qui ont limité le rayonnement nocturne. On a eu que 10 jours très froids  dans la station de Wimmenau avec des minimales inférieures à -5°, c’est peu en comparaison des 19 jours en 2009 et des 18 jours en 2006 ! Par contre janvier 2010 tient le record des jours sans dégel (16 à Wimmenau) qui sont supérieurs à janvier 2006 (13) et 2009 (11). Janvier 2010 se caractérise aussi par les températures maximales en moyennes plus basses de 1 à 2° par rapport aux mois de janvier  les plus froids ; ceci est de nouveau dû à la couverture nuageuse, donc au manque d’ensoleillement. Janvier 2010 reste par contre comparable à son homologue de 2009 pour le nombre de jour de gel (30 à  Wimmenau).

 

 

3e constats pour les précipitations ces 5 dernières années les précipitations de janvier sont relativement stables et très proches des normes de saison en dehors de janvier 2007 où les précipitations ont atteint plus du double des quantités habituelles ; janvier 2010 vient en 2e position avec des niveaux légèrement supérieurs de 10 à 20% selon les stations ; par contre les précipitations les plus fortes, souvent sous forme neigeuse, ont été bien en-dessous (jusqu’à 30%) des cumuls les plus importants des 5 dernières années, les cumuls maxima étant relevés en janvier 2009. Mais il faut noter le nombre important de jours de neige ou de pluie de plus de 1 mm qui atteint 18 jours à Wimmenau, score seulement battu en 2007 avec 21 jours, triste record du mois de janvier le plus « pourri » de la station.


 

Conclusion :

Janvier 2010 va rester dans les annales comme un hiver modérément froid mais bien neigeux, sans excès toutefois, n’en déplaise à certains amateurs d’hiver ! Il est resté bien hivernal sur la durée, c’est vrai, malgré seulement une semaine un peu radoucie, ce qui tranche avec  certaines années où l’on a connu des réchauffement parfois importants entre les épisodes froids; nos esprits ont été marqué par la neige souvent présente, par le temps trop souvent gris, mais il ne faut pas oublier que les températures n’ont été glaciales (inférieures à -10°) que quelques jours dans la première décade et en toute fin de mois.

Pour les prévisionnistes de notre association ce mois de janvier leur en a fait voir de toutes les couleurs et cela a été un stress permanent de suivre les modèles numériques souvent en total désaccord les uns avec les autres dans les moments-clefs où se profilaient les changements ou renforcements de masses d’air. Allant de l’euphorie du « jackpot » quand la neige était presque « virtuellement » à nos frontière, à la déception quand  deux ou trois flocons seulement se battaient en duel devant nos portes et que nos prévisions, comme les modèles, devaient, d’un jour à l’autre, changer de perspectives.

   

 
    9] Remerciements


à Alain, Jean, Fabien, Florent pour leur contribution à cette Newsletter.

Contact Newsletter > jl.feltmann@meteo-reding.com