Association CLI.M.A. 57-67-68
Identification
 
Nouveau? Créer un compte !
dimanche, le 11 JANVIER 2009
Lettre d'informations n°18 - CLI.M.A. 57-67-68


Nouveautés et informations sur l’association CLI.M.A. 57-67-68,
météo, climato et photo en Alsace-Moselle.


    1] La vie de notre site : www.clima.fr


- Nous avons, grâce à notre collaboration avec l'association infoclimat.fr, la mise en ligne sur notre site de la carte de méteoalerte. Avec cette carte nous pouvons suivre les situations météorologiques importantes sur un petit quart nord-est.

- Un nouveau menu a été créé : « dossier climato ». Ce dossier reprend tous les articles de la newsletter rédigée par Jean-Sébastien Beck et qui publiera dorénavant les prochains articles directement dans ce dossier.

- La station de Brumath a créé son site internet, en cour d’amélioration, la base fonctionne déjà avec la météo en live et la généalogie, dans les prochains jours, elle sera aussi inséré sur la carte météo en live. www.meteo-brumath-rohrer.eu

 


 
    2] Le bilan de décembre


La synthèse du mois de Décembre

Du 01 au 02 

Froid et humide

Nous avons quittés novembre avec un temps froid et humide nous continuons avec les mêmes  ingrédients, il a y eu quelques trouées qui ont favorisé des gelées par endroits, mais globalement les nuages étaient majoritaires ce qui a occasionné localement quelques gouttes. Température de -2°C à +1°C  

Du 03 au 06

Maussade de chez maussade... 

Sous l’influence d’un courant océanique, le temps était très agitépendant cette période. Ce temps d’hiver nous à donné une mauvaise facette avec un tempsmaussade, humide et venteux. Accompagné par des pluies plus ou moinscontinues prenant parfois un caractère d’averse ou de bruineslaissant en fin de journée de bons cumuls. Le manteau neigeux estd’environ 40 cm à 900 m d’altitude. Les températures de 0°C à 9°C.  


 

Du 07 au 11

AMBIANCE FROIDE, VERGLACENTE, HUMIDE...ET NEIGEUSE

 Le froid est venu s’installer sur notre région donnant de mauvaisessurprises d’hiver.Pour le début de la période, des bancs de brouillards accompagnées par une baisse sensible des températures, on apporté des phénomènes glissants parendroits avec dépôt de givre et plaques de verglas. La neige a pris lerelais, surtout sur les 1ères hauteurs donnant une petite couche deneige. Pour la plaine, elle était moins gâtée avec un mélange depluie-neige. Côté précipitations, tout le monde n’était pas logé à lamême enseigne avec pour le Sundgau une couche de neige avoisinant les20cm tandis que pour le sud un cumul de pluie de 7mm pour Colmar, alorsque le nord de la Moselle n’a vu virevolter que quelques rares flocons.Les températures, en moyenne étaient comprises entre – 5°C et +5°C.  

Du 12 au 16

TOUJOURS FROID MAIS PLUS SEC...

Les matinées ont été prise sous la grisaille, elles ont évolué trèslentement voir pas du tout. Les journées ont été brumeuse, humide voirmême accompagné d’un peu de bruine et d’une bise nous donnant unesensation sibérienne. Pour cette période,  les mieux loti étaient lessommets Vosgiens, ils ont pu profiter d’un ciel plus lumineux. Lestempératures ont été, dans l’ensemble, comprises entre -4.5°C et +1°C.


 

Du 17 au 18

Neige, verglas et temps maussade

Les conditions hivernales ont prédominé pour cette petite période avecun temps humide sous un ciel gris et bas, les précipitations ont été peunombreuse mais suffisantes pour occasionner des difficultés sur lesroutes avec de la neige pendant la nuit et les phénomènes glissantshabituels ont pu être observé en raison des températures négatives. Les températures étaient comprises entre -2°C et +2°C.  

Du 19 au 25

Un peu de douceur et d’Humidité

Les conditions hivernales ont fini par céder du terrain, journéesdéprimantes avec une bonne couverture nuageuse et humides par lesbruines, des averses ou des pluies parfois abondantes. Il est à noter unredoux parfois spectaculaire  avec une pointe à +12.4C pour Colmar. Pourla fin de la période, un léger refroidissement était en cour.


 

Du 26 au 30

De plus en plus froid

Après la période humide, nous avons eu droit à un temps anticycloniqueavec des conditions ensoleillées, brumeuses, nuages bas et brouillardsgivrants. La particularité est les températures de plus en plus bassesavec des minimales de plus de  -11°C pour le 30 une tx de +6.1°C isolé pour Brumath.  

Le 31

Du verglas …..et toujours du froid ….aglaglaglagla !

La fin de l'année c'est fini de façon hivernale, la nuit était assez calme et couverte. Tout va changer avant le lever du jour avec de faibles pluies, mais verglaçantes localement mêlées de flocons ou de billes de glace. Les conditions ont été surtout difficile en Moselle et les Vosges à cause de pluie verglaçante qui on gênait toute la journée les déplacements pour la préparation du réveillions.


 

Conclusion : 

L’hiver est bien là avec des périodes de froids, de neige, de verglas, de brouillard et de vent.

Et il s’annonce encore rigoureux.

René de Barembach 


 
    3] Les photos du mois


Voiçi les derniéres photos de l'année 2008 votées par le jury pour le mois de Décembre.

Que celles de 2009 soient encore plus belles, en tous cas nous vous le souhaitons !

Que vos appareils crépitent encore longtemps en cette nouvelle année. 

Bonne Année 2009 à vous et vos proches

Pour le Jury, Jean-Luc


 

Ca sent les fêtes de Noël, Wimmenau Parc Vosges du Nord le 17.12.08 à 22h50 par Jean Beck


 

Drôle d'ambiance, Wimmenau Parc Vosges du Nord le 31.12.08 à 8h30 par Jean Beck

 

 


 

Etang au foyer des pêcheurs le 29.12.08 à 9h50 par René Sarther


 

Lieu dit le Rhinland à Plobsheim le 30.12.08 à 9h20 par René Sarther René

 


 

Mer de brouillard en plaine d'Alsace, Chaume des veaux le 08.12.08 à 11h50 par Vendredi (pseudo)


 

Sapins givrés et enneigés au Champ du feu le 8.12.08 à 10h10 par Vendredi (pseudo)


 
    4] Bilan annuel de la station de Wimmenau


Bilan annuel de la station de Wimmenau

Introduction :

L’année 2008 a connu, pour la deuxième fois de suite, un hiver plutôt doux et pluvieux, bien qu’il le fût moins qu’en 2007. De petites offensives hivernales ont ponctué le mois de mars qui nous a fait la surprise des sols blanchis par la neige et qui été copieusement arrosé certains moments ; même avril a encore bénéficié de petites chutes de neige. Un temps plus sec qu’à l’ordinaire a pris le relais de mai à juillet, période dans l’ensemble assez chaude en mai, juin et début juillet avec des orages parfois mémorables comme celui du 31 mai que je n’ai même pas eu le plaisir de voir car nous étions tous en sortie CLIMA –Infoclimat au Kayserstuhl et à Colmar avec notre ami Judd ce jour-ci. Août a été des plus mitigés et l’automne plutôt dans les cordes, mis à part le mois octobre qui a été très pluvieux. Surprise en novembre, après un début de mois assez doux, un temps hivernal s’est mis en place avec beaucoup de neige à Wimmenau, un maximum de 17 cm le 23 novembre. Le temps s’est radouci début décembre mais le froid a refait une apparition remarquée au soir du jour de Noël pour aboutir à la température la plus basse de l’année, -11°C, au petit matin du 30 décembre.

Températures :

La moyenne annuelle se situe à 9,2°C avec une moyenne de 4,1°C pour les minimales et de 14,9°C pour les maximales. Les extrêmes sont relativement restreints avec une minimale absolue de -11°C atteinte le 30 décembre vers 8h20, « in extremis » comme on dit ! Dans l’autre sens, la température la plus haute date du 2 juillet avec un thermomètre à 32,2°C vers 14h50. Ceci nous donne tout de même une amplitude thermique de 43,2°C, ce qui n’est pas du tout extraordinaire, nous avons déjà connu des amplitudes à 60°C ! L’amplitude journalière se situe entre 10 et 11°C mais la plus importante date du 30 mars avec 24°C entre la nuit et le jour !.

2008 a connu 119 jours de gel et autant (c’est le pur hasard !) de jours dits froids avec des maximales inférieures à +10°C. Par contre, nous avons bénéficié de 49 jours d’été ( ce qui n’est pas un bon score) avec des maximales au-dessus de 25°C, et seulement 6 jours de fortes chaleurs au-dessus de 30°C, alors que 115 jours ont eu des maximales de plus de 20°C.

La journée la plus froide a une moyenne de -5,6°C, la plus chaude 23,7°C. 25 journées ont eu des minimales inférieures à -5°C, 4 jours seulement n’ont pas vu de dégel (dont 3 en décembre). Le sol a été souvent gelé en matinée, ce qui a occasionné 21 jours de verglas.

Pluviométrie :

Il est tombé 765,2 mm de pluie ou de neige (oh, très peu), ce qui est une année assez moyenne ! Les mois les plus humides ont été dans l’ordre décroissant : mars très pluvieux avec 115 mm et octobre également bien arrosé avec 93 mm ; avril, août et novembre sont également un peu au-dessus des normes alors que mai, juin et juillet ont été plus secs que d’habitude. Environ 200 jours de pluie ont marqué l’année 2008 avec 131 jours où le pluviomètre a relevé au moins 1 mm de pluie, soit 1 litre d’eau au m2. Par contre 50 jours ont eu un arrosage plus conséquent de 5 mm et plus, seulement 27 jours avec plus de 10 litre au m2, le record très modeste allant au 12 mars avec 26,8 mm.

Il faut aussi noter 30 jours de neige plus ou moins mâtinés de pluie mais aussi 10 jours moins agréables avec de la grêle.

Wimmenau a vu le passage de 27 orages, principalement à la fin du printemps.

La pression :

La pression moyenne est de 1016,3 hPa, un peu supérieure à la moyenne, la minimale stagnant à 983 hPa le 21 mars et la valeur la plus haute plafonnant à 1043,1 hPa le 25 janvier. L’amplitude annuelle se situe donc à plus de 60 hPa, ce qui est déjà assez impressionnant !

Les vents :

Pas de grosse tempête cette année, la rafale la plus forte mesurée le 1er mars n’atteint que 70,2 km/h, soit un vent constant maximal de 33,8 km/h, le 11 mars. Le vent moyen se situe à 3,3 km/h, la rafale moyenne à 7,8 km/h. Le vent dominant annuel, du secteur Ouest, a régné en maître 131 jours; pendant 85 jours le vent a soufflé du Sud Ouest et 65 jours de l’Est. Par contre le vent du Nord a été si timide qu’il n’a soufflé que 2 jours. En résumé nous avons connu 88 jours de vent soutenu de 36 km/h et plus, seulement 6 jours de vent fort supérieur à 58 km/h, pas du tout de vent violent même sous les orages de mai.

Humidité :

Elle est assez présente sur les Vosges du Nord : la moyenne se situe à 86%, la valeur de 100% a été souvent atteinte les mois d’hiver et d’automne. La valeur la plus basse date du 12 mai avec un minimum de 22% sous un grand et franc soleil ! Wimmenau a tout de même subi les désagréments de 83 jours de brouillard parfois givrants, ce qui est très loin des records du Loch Ness en Ecosse, je le concède.

2008 est une année qui ne restera pas dans les annales comme une année d’exception mais elle s’est achevée en beauté, pour nous météorologue amateurs, avec l’arrivée d’un hiver précoce avec des situations de masses d’air fort intéressantes !

Jean-sébastien Beck


 
    5] Flocons de neige géants !


Dans l’après-midi du 10 janvier 1915 la ville de Berlin eut la surprise de vivre une chute de neige assez courte mais exceptionnelle car, parmi les flocons habituels, se trouvaient des flocons d’une dimension énorme, avec un diamètre allant de 8 à 10 cm ! Leur forme était ronde ou ovale et leurs rebords étaient courbés vers le haut pendant leur chute ; ces espèces d’OVNI de neige étaient si lourds qu’ils ne pouvaient pas virevolter comme les flocons normaux mais, au contraire, descendaient tout droit directement vers le sol, avec cependant un léger tremblement perceptible à leur passage. Les journaux à sensation de l’époque ( on est alors en pleine guerre mondiale) en firent des articles à sensation !

Ce n’était pas la première fois qu’un tel phénomène s’est produit sur la planète ! Vers midi le 7 janvier 1887, à Cheptown aux USA, ce sont des flocons de 9 cm qui commencèrent à tomber ; un habitant de la ville eut l’idée de prendre une soucoupe pour essayer d’en attraper quelques uns : il en captura dix et les pesa pour trouver un poids de seulement 1,4 g, ce qui est tout de même très léger pour une telle quantité.


 

Mais le record est tenu par la chute de neige de Fort Keogh dans le Montana le 28 février 1887 : les flocons étaient plus longs que large pour atteindre jusqu’à 38 cm; certains d’entre eux étaient également très épais, jusqu’à 20 cm, mais toujours assez légers aux dire de l’employé des Postes qui se trouvait là ! Cette chute de neige mémorable se produisit sur plusieurs kilomètres carrés autour du ranch de Matt Coleman ! Malheureusement il n’y eut pas de rapport précis établi à ce moment-là et l’on ne sait pas les effets qu’eurent ces gigantesques flocons en touchant le sol, les habitations ou les curieux venus admirer le phénomène !

Ces flocons gigantesques ne sont en réalité qu’un amalgame d’un nombre impressionnant de cristaux de glace de taille normale. Les flocons de neige habituels sont également formés de cette manière mais avec des diamètres et des épaisseurs assez restreints, souvent d’un millimètre. Pour des raisons encore mal expliquées, des flocons probablement devenus collants en passant dans des couches d’air moins froides et plus humides, ont fini par s’amalgamer en se soudant les uns aux autres par centaines ou par milliers pour former ces flocons monstrueux qui ont stupéfait ceux qui étaient présents lors de ces très, très rares chutes de neige à Berlin ou aux Etats-Unis.

Jean-Sébastien Beck