Association CLI.M.A. 57-67-68
Identification
 
Nouveau? Créer un compte !
´╗┐
Dossiers météo-climato-photo


    1] le temps en Moselle Alsace de 1880 ├á 1885


Le climat de 1880 à 1885

en Alsace-Moselle

 

 

Première constatation: le climat se réchauffe :

A partir de cette date cela se produit d'une manière vraiment généralisée partout dans le monde; le phénomène qui nous interroge et nous inquiète terriblement de nos jours s'est donc amorcé il y a 120 ans. Il en a fallu du temps pour se rendre à l'évidence : même si l'Homme n'est vraisemblablement pas le seul responsable de ce réchauffement, il y participe bien et sait aussi qu'il devra en subir toutes les conséquences si difficiles à cerner encore malgré toutes les possibilités techniques que nous avons à disposition.

 

Pour l'année 1880, c'est globalement l'humidité qui prédomine. L'hiver est très froid surtout à partir du 5 janvier, et cela jusqu'au 9 février: il fait -15°C en plaine d'Alsace le 19 janvier, -18°C le lendemain. Par endroit dans les Vosges on mesure même des températures avoisinant les -30°C. On atteint encore entre -15 et -16°C le 26 et le 29 janvier. La moyenne des températures de tout l'hiver est de -4,1°C à Strasbourg, ce qui est très exceptionnel; on compte 75 jours consécutifs de gel, les lacs et les rivières sont gelés.

Si le mois de janvier est assez sec, ce n'est pas le cas de février qui est un peu plus humide; le 2e mois de l'année entre dans la douceur avec un pic de +15°C le 19 février. Le mois de mars est très sec, presque sans pluie,  mais aussi très doux ; avril est déjà chaud : il fait +22°C le 15 et +23°C le 16 avril. Après un mois de mai plus sec que d'habitude, juin est assez frais mais également bien pluvieux.

 

Il fait chaud en été, notamment du 15 au 18 juillet  avec des températures comprises entre +30 et +32°C; il fait également +30°C les 26 et 27 juillet. Ce mois chaud est plutôt sec, mais ce n’est pas le cas pour le mois d'août qui reste simplement dans les normes.

 

En automne c'est le mois d'octobre qui sort de l'ordinaire car il est très pluvieux avec des quantités de pluie 3,5 fois supérieures aux moyennes habituelles, alors que novembre se montre de nouveau sec. Le mois de décembre est exceptionnellement doux, de 3°C au-dessus des normes, mais, comme cela va souvent de pair, il est aussi pluvieux.

 

On note que les cerfs ont presque totalement disparus de notre région à force d'être chassés; il n'en reste plus que 300 spécimens réfugiés dans le massif du Donon. Des efforts vont être faits pour protéger l'espèce et assurer non seulement sa survie mais aussi son développement.

 

En 1881 il fait froid du 7 au 27 janvier avec -11°C le 10, -15°C le 15, mais aussi les 20 et 23 janvier ; la température la plus basse, -17°C,  est relevée le 25 janvier. Ainsi, le premier mois de l’année est de 4°C sous les moyennes. Après le redoux de la fin du mois, la température grimpe vite pour atteindre +10°C à +11°C le 29 janvier. Le mois de février, par contre, est assez doux sans vrai coup de froid.

 

Le temps va rester sec jusqu'à la fin du printemps, spécialement au mois de mai; juin est beaucoup plus frais qu'à l'ordinaire puis l'été surprend par un temps très chaud, principalement en juillet qui devient caniculaire pendant 15 jours et qui reste sec; du 4 au 6 juillet il fait +33°C, les thermomètres grimpent jusqu'à +34°C le 15, +35°C le 19 et même +36°C le 20 juillet. Le mois d'août est bien plus agréable mais il devient rapidement pluvieux.

 

Septembre et octobre sont des mois très frais mais c'est septembre qui suit la lancée du mois précédent en gardant un caractère très pluvieux. Octobre est même plus frais que le mois de novembre qui, lui, il est vrai, est bien plus doux qu'à l'ordinaire. Fin octobre arrivent les premiers signes de l'hiver: en effet, le 30 octobre, il tombe de la neige en Lorraine mais aussi à Belfort; ce temps prématurément froid ne dure finalement pas. Fin novembre il fait même  doux encore avec +16°C relevés le 27 ; début décembre ce n'est pas très différent car il fait encore +12°C le 18 décembre puis le froid finit par s'installer en fin d'année avec les prémices de l'hiver : le 24 décembre il fait -8°C en plaine. Novembre et décembre sont restés globalement secs.

 

En 1882 il y a peu de choses à dire sur un hiver sans grand caractère presque dans les normes, avec peu de neige. Dès le 2 janvier a lieu un redoux qui pousse les thermomètres jusqu'à +12°C le 3 janvier; le froid fait son retour du 14 au 31 janvier de façon modérée avec des minimales en plaine ne descendant pas sous les -8°C. En février il ne fait froid qu’une dizaine de jours, du 4 au 14 : on finit par atteindre les -10°C en plaine les 4 et 5 février. En fin de mois, par contre, c'est le grand retour de la douceur qui prédomine avec un pic à +17°C le 26 février. Le 2e mois de l'année reste tout de même de presque 2°C sous les températures moyennes habituelles.

 

Il fait très sec depuis le début de l’année et cela dure de janvier à avril, ce qui inquiète les agriculteurs car la sècheresse devient  sévère. Il y a encore des gelées au mois de mai avec -1°C relevé le 17 mai en plaine d'Alsace. De juin à septembre le temps va rester plutôt frais, en moyenne de 2°C sous les normes; de grandes quantités de pluies tombent sur la région et vont rattraper  le déficit pluviométrique de l'hiver et du printemps. C'est surtout le mois d'août qui est marqué par la fraîcheur avec des maximales souvent inférieures à +20°C. Les seuls pics de chaleur ont lieu le 15 juillet avec +30°C et le 13 août avec la même température.

 

Septembre reste sur la lancée de l'été, c'est-à-dire marqué par la fraîcheur, puis l'automne retrouve les températures habituelles avec un mois d'octobre plus sec. Novembre est de nouveau très pluvieux comme le mois de décembre qui reste  doux : il tombe 30 mm de pluie en plaine le jour de Noël et encore 15 mm le lendemain; les inondations sont généralisées après ces fortes pluies qui succèdent à deux mois déjà très humides; Strasbourg est en partie sous les eaux et beaucoup de villages sont sinistrés; il fait +13°C le 28 décembre.

 

1883 est une année globalement très sèche bien qu'elle débute sous les eaux. Pour la nouvelle année il fait très doux puisqu'on mesure +14°C en plaine les 1er et 2 janvier; cette douceur se maintient une bonne semaine. Les crues de l'Ill et du Rhin continuent de faire des ravages, elles sont encore plus graves que celles de fin 1882; de nouveaux villages sont sinistrés comme Offendorf qui n'échappe pas à la catastrophe. Mais le temps se remet au sec dès l'arrivée des premiers froids : en effet, deux petits coups de froid modéré mais providentiel animent la mauvaise saison : celui du 7 au 15 janvier est marqué par des gelées les plus basses mesurées entre -8°C et -9°C en plaine le 9 janvier; celui du 24 au 26 janvier, trop court,  n'est pas vraiment resté dans les annales.

 

Le niveau des rivières baisse donc peu à peu car le temps va garder un caractère sec pour tout le reste de l'hiver; cela va même durer jusqu'en juin et ce phénomène va finir par devenir inquiétant à son tour. Février est doux: il fait entre +10°C et +11°C du 10 au 12  puis de nouveau du 23 au 24 février. Le mois de mars est frais, par moment franchement hivernal, il est de plus de 4°C sous les normes, c’est dire.

 

En mai et juin il ne tombe que 30% des pluies habituelles et, pour ces deux mois,  le temps est déjà chaud, de 2°C au-dessus des normes. Puis l'été devient très frais après le 14 juillet avec des maximales souvent inférieures à +20°C. Le mois d'août ne connaît pas non plus de fortes chaleurs et se montre sec, également frais par moments. L'ensemble des températures reste cependant dans les moyennes de saison, exactement comme le reste de l'année; il n'y a que le mois d'octobre à sortir du lot avec un temps trop sec. La fin de l'année n'a pas grand caractère non plus avec un temps mou sans sautes d'humeur.

 

1884 est également une année globalement très sèche. L'hiver est très doux mais pas très arrosé, mis à part la journée du 27 janvier où il tombe 20 mm de pluie, soit les  deux tiers des précipitations du mois. Il n'y a pratiquement pas de gelées en plaine et il fait même +12°C  à +13°C  les 30 et 31 janvier. Février continue dans la même voie avec des températures moyennes  au-dessus des normes;  c'est le même scénario que le mois précédent avec des températures entre +12°C et +13°C le 1er jour du mois; c'est encore ce niveau de douceur que l'on relève le 10 février; il fait même +14°C le 24 février; de petites gelées et des températures maximales par moment plus proches de +5°C ramènent les moyennes du mois à seulement  1°C au-dessus des normes.

 

Une nouvelle fois les brasseries strasbourgeoises et celles de Schiltigheim sont obligées d'importer de la glace de Suède par chemin de fer pour assurer le stockage de la bière dans les glacières; la Brasserie de Pfaffenhoffen achète même de la neige par paniers entiers aux volontaires qui ramassent la précieuse matière les rares jours où les flocons ont osé s’aventurer dans le ciel de notre région.

 

Dès le mois de mars le temps se montre beaucoup plus sec et cela va durer jusqu'au mois de juillet; mars ne voit pratiquement pas de précipitations comme le mois d'avril qui n'est pas vraiment mieux loti ; mai est déjà bien chaud mais c'est le mois de juin qui rate son entrée car il est marqué par des moments de grande fraîcheur.

 

L'été commence pourtant bien au mois de juillet, il est même très chaud avec +34°C le 13, +33°C les 16 et 17 juillet. L'été se poursuit  début août avec +32°C le 3  puis les chaleurs se montrent plus raisonnables car moins accentuées.

 

Pour l'automne, le temps est assez sec de septembre à novembre mais le 11e mois de l'année se montre assez froid, de 2°C sous les normes; ce n'est que le 30 novembre que le froid s'intensifie par une courte période hivernale avec des températures descendant jusqu'à -7°C en plaine; cela ne dure que jusqu'au 2 décembre car la douceur revient au plus vite avec +12°C le 4, +13°C les 9 et 10 décembre. Il pleut beaucoup du 8 au 12 décembre avant le retour du froid le jour de la St Etienne; dès le 30 du mois les thermomètres descendent à -6°C en plaine. La douceur du milieu du mois rétablit l’équilibre car elle permet de limiter la température moyenne finalement de 1°C supérieure à la norme; décembre a été bien arrosé.

 

En 1885, le début de l'hiver est doux mais le temps change brusquement avec une vague de froid qui sévit du 7 au 27 janvier : il fait -10°C en plaine dès le 15, -12°C les 22 et 23, et de même les 25 et 27 janvier. Le 1er mois de l'année, de 3°C sous les normes, reste sec.

 

La douceur revient en février : il fait déjà +15°C le 1er du mois, +18°C à +19°C en plaine les 16 et 17, encore +15°C les 24, 26 et 27 février. Ce mois est également assez pluvieux, caractère encore plus prononcé au mois de mars qui se montre frais, par moment même hivernal. Le temps est de nouveau sec d'avril à juin avec un mois de mai par moment surpris par la fraîcheur. Juin, par contre, devient vite estival, contrairement aux années précédentes.

 

L'été qui suit ne connaît pas de grosses chaleurs bien qu'il soit globalement chaud; le mois de juillet et début août sont également bien arrosés : de fortes précipitations s'abattent sur la région du 4 au 5 août avec un cumul moyen de 40 mm par jour. Par la suite, la fraîcheur s'installe momentanément du 18 au 22 août puis de nouveau à la fin du mois; août est tout de même de 2°C sous les normes.

 

La fraîcheur caractérise également l'automne qui a des températures bien plus basses qu'à l'ordinaire, ceci dure d’ailleurs jusqu'à la fin novembre. Le temps pluvieux en octobre laisse la place à une période assez sèche en novembre. Il fait doux début décembre avec un premier du mois où l'on relève entre +15°C et +16°C, les températures finissent par baisser mais il fait encore  +12°C le 6 décembre. Puis le froid fait sa première incursion le 9: il fait vite -12°C le 11, -15°C le 12 et -14°C le 13 décembre avant l'amorce d'un redoux le 19. La fin de l'année se déroule avec des températures de saison; les précipitations ne sont que de 20% supérieures à la norme.


  par beck
 
    2] le temps en Moselle Alsace de 1886 ├á 1889


Le climat de 1886 à 1889 en Alsace-Moselle

 

de 1886 à 1889 : des étés en général très frais

 

 

En 1886 il fait vraiment froid à partir du 7 janvier avec déjà -12°C le 12 du mois; mais dès le 14, c'est le redoux qui ne s'installe pas durablement puisque le froid fait une nouvelle incursion à partir du 20 janvier. Dès le 24 il fait entre -11°C et -12°C en plaine. Un nouveau redoux s'amorce déjà le 26. Le mois de janvier qui est finalement presque dans les normes pour les températures moyennes est assez bien enneigé et arrosé.

 

Pour le deuxième mois de l’année, qui est de 3°C sous les normes, il fait un froid sans excès du 5 au 24 février avec par moment, au plus bas, des minimales autour de -8°C en plaine, mais aussi avec des températures assez agréables pour la saison les après-midi ensoleillés car le temps a un caractère anticyclonique et sec.

 

Ce temps sec va d’ailleurs durer jusqu'au mois d'avril; mars reste froid avec les moyennes d'un mois de février. Ce n'est qu'en avril que le printemps s'affirme en devenant chaud: il fait +22°C les 3 et 4, de même le 8 avril; on relève même +23°C les 25 et 26, +24°C le 27 et +25°C le 28 avril. Le mois de mai est bien arrosé mais c'est le mois de juin, très frais, qui est vraiment pourri, principalement entre le 3 et le 22 juin où tombent beaucoup de pluies.

 

L'été reste dans les normes, sans excès; juillet est assez sec. Cependant, un terrible orage anéantit totalement les moissons et les récoltes de la région de Drulingen. L'automne ne sort pas non plus des tendances habituelles ni en septembre, ni en octobre, mais le mois de novembre est très humide; décembre l'est encore davantage car le dernier mois de l'année reste doux; du 7 au 9 décembre il fait entre +11°C et +12°C en plaine, +12°C le 12, +13°C les 14 et 15 décembre. Il tombe entre 70 et 100 mm de précipitations entre le 17 et le 20 décembre sous forme de pluie puis de neige à partir du 20. En effet le froid s'engouffre provisoirement sur la région du 20 au 23 avec des minimales comprises entre -10°C et -11°C le 23 décembre.

 

1887 est une année dans l'ensemble assez fraîche. En hiver le froid est bien présent dès le début du mois et dure jusqu'au 31 janvier avec de -12°C à-13°C les 4 et 5 janvier. Après le court redoux du 7, le froid s'intensifie de nouveau avec -10°C le 15, -12°C le 16, -13°C le 17 et encore -11°C le 19 janvier; puis le froid devient moins mordant jusqu'à la fin du mois. Les températures sont tout de même près de 5°C sous les normes habituelles pour ce mois-ci.

 

Le 1er jour du mois de février commence avec le redoux mais le froid et la neige font rapidement leur retour en force à partir du 9 février; il fait -10°C les 17 et 18, et ce n'est qu'à partir du 20 février que l'on revient à des températures de saison. Février est de 3°C sous les normes. Pour les deux premiers mois de l'année le bilan pluviométrique est déficitaire; c'est le mois de janvier qui est le plus sec car il n'a pratiquement pas connu de précipitations conséquentes, notamment dans la région strasbourgeoise.

 

Mars reste très hivernal comme l'année précédente, de 4°C sous les normes, et c'est de nouveau le mois d'avril qui inaugure le début effectif du printemps; le temps continue de rester sec. Mai et juin sont deux mois très frais; le 26 juin la foudre frappe la cathédrale de Strasbourg et pénètre dans la nef, fort heureusement sans faire de victimes dans l'assemblée.

 

Le mois de juillet est un mois d'été assez sec et bien dans les normes question températures. Ce n'est pas le cas pour août et septembre qui se montrent trop frais et capricieux. Il fait très chaud uniquement dans la courte période du 28 au 31 juillet avec +31°C le 29 et +33°C le 30 juillet. En août il y a également un bref moment très chaud du 6 au 9 avec +32°C le 7 août. Le reste du mois est très mitigé.

 

L'automne suit le même chemin que l'été, avec une grande fraîcheur et des températures moyennes de 2 à 3°C sous les normes selon les mois. Octobre et novembre sont vraiment trop secs. Un pic de douceur marque le dernier mois de l'année: il fait entre +11°C et +12°C les 9 et 10 et +12°C le 16 décembre. Avec la douceur, le temps est pluvieux durant les 3 premières semaines du mois qui est vraiment très bien arrosé. Le froid, par contre, s'impose à partir du 22 décembre avec -17°C le 29, -18°C le 30 et encore -15°C le 31 décembre. Un vent violent attise un incendie qui s'est déclaré dans le village de Dabo où 90 maisons sont détruites, les pompes à eau étant gelées.

 

1888 est de nouveau une année fraîche. Elle commence par des températures très basses puisqu'il fait -19°C en plaine les 1er et 2 janvier. Cela ne dure pas longtemps puisqu'un redoux intervient dès le 4. Il faut attendre le 13 janvier pour l'arrivée d'une nouvelle offensive hivernale qui dure jusqu'au 21 janvier avec des températures n'atteignant que -9°C au plus  froid de la période. Le froid reprend de plus belle à partir du 28 janvier avec -12°C le 31. Le mois de janvier, de 3°C sous les normes, reste sec.

 

Février commence également avec des températures extrêmes  puisqu'il fait -17°C en plaine le 1er, -18°C le 2 février avec un redoux brutal le 4. Le coup de froid qui suit est plus modéré mais dure du 18 février jusqu’au 5 mars avec encore -10°C le 25 février. Le deuxième mois de l’année reste sec et les températures moyennes sont aussi de 3°C sous les normes.

 

Mars est également assez froid mais bien arrosé avec une période franchement hivernale allant du 18 au 22 mars; il fait -6°C en plaine le 19 mars. Une grande fraîcheur marque également le mois d'avril qui devient de nouveau assez sec contrairement à mars. La fin du printemps est marquée par la fraîcheur.

 

Cette fraîcheur se maintient durant l'été de juin à septembre avec des températures moyennes de 5°C sous les normes en juillet. Du 9 au 14 juillet les maximales sont bien basses, souvent aux alentours de +15°C; il fait  seulement +14°C au plus chaud de ces journées à Nancy. Les températures de juillet ne sont même pas dignes d'un mois de mai normal. La température la plus élevée cet été-là n'a atteint que +28°C en plaine d'Alsace à la faveur d'une courte interruption des passages pluvieux. Car l'été est également bien pluvieux, surtout de juin à fin juillet, puis de nouveau en septembre après une accalmie en août, de 4°C sous les normes de saison. L’été 1888 est l'archétype de l'été pourri !

 

L'automne reste très frais avec une pluviométrie presque normale pour la saison et ce n'est qu'en décembre que le temps devient très sec avec le début de l'hiver. Le froid s'impose mais reste modéré du 5 au 23 décembre avec des minimales de -7°C au plus froid de la période.

 

En 1889 débute une période où l'on note de nouveau le début d'un réchauffement lent et progressif des étés. Mais commençons par l'hiver débute dans le froid du 2 au 7 janvier avec des minimales entre -9°C et -10°C en plaine les 6 et 7 janvier. Une nouvelle période de froid modéré débute le 15 et dure jusqu'au 24 janvier avec des minimales jusqu'à -7°C. Janvier est  tout juste de 2°C sous les normes et reste très sec.

 

Le mois de février ressemble aux deux précédents avec des températures de 3°C sous  les moyennes habituelles; février est également bien arrosé. Par moments, le froid est vif et la neige recouvre uniformément la région. Le temps est même glacial du 12 au 14 février avec -17°C le 13 et -15°C le lendemain. Il fait de nouveau très froid en fin de mois, dès le 23 février et jusqu'au 7 mars; il fait encore entre -10 et -11°C les 4 et 5 mars.

 

Mars va rester bien hivernal, de 3 à 4°C sous les normes, avec une pluviométrie semblable à celle de février, assez abondante en neige et en pluies. Le printemps s'annonce finalement bien meilleur avec un temps agréablement doux ou chaud dès avril, mais encore davantage en mai et en juin ; si mai est bien ensoleillé et sec ce n'est pas le cas pour le mois de juin qui redevient pluvieux.

 

Un temps plus sec mais toujours trop frais se maintient durant l'été jusqu'au mois de septembre. Il fait tout de même meilleur qu'en 1888 mais avec une unique période franchement estivale qui dure du 10 au 13 juillet avec des maximales aux alentour de +31°C. La fraîcheur est de retour dès la fin août et en septembre avec des maximales ne dépassant que rarement les +20°C.

 

Si octobre reprend les couleurs normales de l'automne bien que ce mois reste bien pluvieux, les mois de novembre et de décembre sont déjà froids, de 2°C sous les normes; les derniers mois de l'année restent également secs. Dès le 30 novembre un froid modéré s'impose avec tout de même -10°C le 3 et -13°C le 9 décembre. Après le redoux du 11, de nouvelles périodes modérément froides concernent la région du 17 au 21  puis de nouveau à partir du 28 décembre.


  par beck